Tokyo 2 : Quartiers Ikebukuro, Shinjuku & Roppongi

Publié le par Kastor

Aujourd'hui nous prenons le métro : Waaaaaaaa !!!

En fait, c'est beaucoup moins compliqué que ça en a l'air, c'est bien organisé et indiqué. Tout est en japonais, mais il y a toujours à quelque part des indications en anglais.

Il y a des files pour attendre le métro. On prend une file et on se met à la queue-leu-leu...

Voici le chef de la rame qui annonce le départ du métro avec son micro. Il n'y a plus de "pousseurs" dans les métros. En tout cas, nous n'en avons jamais vu. Le métro est à peu près aussi blindé qu'à Paris, mais sans plus.

Il y a des pubs partout dans les métros. Vous pouvez un peu l'apercevoir, il y a en a même des petites sur les poignées suspendues ! Un écran vidéo est au-dessus de la porte et indique l'évolution de la trajectoire.

En sortant du métro, nous voyons une drôle de cachette...

Nous voici maintenant à Ikebukuro.

Nous allons faire un tour dans un magasin, et voici ce que nous rencontrons...

Nous en profitons aussi pour faire un tour dans les halls de "pachinko". Ces halls sont tellement bruyants, on ne supportera que quelques minutes. C'est assourdissant, je ne sais pas comment ils font. Il y a de la musique à tue-tête et surtout les machines qui font un boucan de dingue.

Les machines sont très délirantes de par leur design. Les "pachinko" sont des machines de jeu entre le flipper (mais en vertical) et la machine à sous.

Le jeu se fait avec des billes en métal (d'où le bruit!) qui descendent dans l'écran à travers divers obstacles. Le but du jeu est de ne pas faire tomber les billes tout en bas. En passant dans certains obstacles, les billes déclenchent un genre de machine à sous (photo ci-dessous au centre de l'écran).

Il y a majoritairement des hommes dans ces halls, de tous âges. Il y rêgne l'ambiance type du "gambling", moitié excitant, moitié malsain, plein d'illusion...

Une autre machine

Des "hardcore gamers" sûrement... Les caisses de billes dans l'allée sont soit ce qu'ils ont gagnés ou ce qu'ils ont l'intention de jouer...

Changement de décor, promenade dans Ikebukuro.

Dans un parc, une aire de jeux pour enfant rigolotte en forme d'arbre.

Dans le même parc, des vieux jouant au jeu de go, sorte de jeu d'échec d'origine chinoise et plus ancien.

Devant les restos, il y a souvent des bouteilles d'alcool. Peut-être pour montrer ce qui y est bu ? Je ne sais pas.

 Entre les immeubles, il y a toujours un espace, espèce de mini-terrain vague. Ce doit être pour les tremblements de terre, assez fréquents au Japon.

Dans une vitrine, un tableau fait de nourriture. Je crois que c'est de la pâte de riz mais je ne suis pas sûre...

Ensuite, nous redescendons vers Shinjuku. Voici le parc Shinjuku Chuo.

Les arbres au Japon sont très beaux, tout torturés.

Un panneau explicatif des animaux du parc. Les dessins sont très mignons, on dirait une bande dessinée pour enfant !

Encore plein de gros poissons.

Pause dans le salon de thé du parc. Le service ressemble à une cérémonie du thé : on tourne la tasse 3 fois sur la gauche avant de la poser sur la table et on la tourne 3 fois sur la droite au moment de déservir.

Le thé vert qu'on nous sert n'a rien à voir avec ce qu'on a l'habitude de voir. Il est tout opaque et mousseux, délicieux ! Là je comprends qu'on puisse en faire une cérémonie ! C'est fait à partir de poudre de thé, délayée avec un petit fouet spécial en bambou (chasen). Aucun sucre n'est ajouté, ni mis à disposition sur la table.

 

Ensuite, nous redescendons à hauteur de Shibuya et allons un peu vers l'ouest, jusqu'au quartier Roppongi.

On voit ici à l'extrême-droite la Tour de Tokyo. Elle a été faite sur le modèle de la Tour Eiffel, mais est un tout petit peu plus haute (11 m de plus soit 333 m au total) et est rouge et blanche.

Sur le parvis entre le Roppongi Hills (complexe d'habitation et centre commercial) et le Musée d'Art Mori, une sculpture de Louise Bourgeois...

Dans le musée d'art Mori, après avoir visité la super exposition du photographe japonais contemporain Hiroshi Sugimoto, nous montons au 54e étage voir la vue. Tokyo by night...

Petite pause au café du 54e...

Aaaah, on est bien là.

Ouf, on était fatiguées, à trotter toute la journée.

Ahh, vite, un verre !

Ché bon !

Ce café est très beau.

A suivre : Kyoto et re-Tokyo !

Publié dans Voyage au Japon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

HélÚne 30/10/2005 11:20

merci de me faire voyager... continue ! le Japon ne m'attire pas mais tu m'y interesse !