Tokyo 1, here I come : Quartiers Shibuya & Harajuku

Publié le par Kastor

Voyage, voyage, nous voilà à l'aéroport Charles-de-Gaulle.

Nous voilà maintenant parties !

Un vol de 11 heures, c'est long !

 

Nous y voilà ! Le quartier de notre hôtel à Shibuya...

Nous visitons d'abord les quartiers ouest de Tokyo, irons ensuite à Kyoto et reviendrons à Tokyo pour visiter les quartiers est. C'est parti...!

Promenade dans Shibuya... tout en couleurs et en frivolités !

C'est vraiment le quartier des jeunes.

Des écrans vidéos partout ! Et personne ne semble les remarquer ou les regarder.

 

Ce quartier est très bruyant, il y a des présentateurs sur la rue, de la musique qui sort de chaque boutique. Et il y a même souvent plusieurs musiques dans la même boutique, d'un rayon à l'autre. Quel boucan ! C'est étourdissant...

Dans certains quartiers, dont celui de Shibuya, les fumeurs doivent fumer dans des endroits réservés, même dans la rue. Ici le "smoking area" à l'entrée du métro Shibuya.

Mon acolyte de voyage, à l'extrême droite...

Souvent, les restos ont des vitrine de bouffe en plastique, pour que les touristes qui ne lisent pas le japonais puissent se faire une idée.

Ils sont très forts en imitation, même la salade au fond est très réussie.

Nous croisons une boutique très insolite : ce sont des produits cosmétiques et de bain qui sont complètement présentés comme de la nourriture, jouant sur la confusion... Ils sont étranges de faire quand même ! Les japonais semblent très friands de nouveauté, ils ne semblent jamais surpris ou décontenancés par cette dernière.

En route pour Harajuku et le parc Yoyogi, nous constatons que tout le monde respecte les feux de circulation, qui sont en plus très longs.

Ils attendent patiemment...

Nous arrivons vers Harajuku, le quartier branché.

Cette rue est remplies de boutique de vêtements pour le "cosplay" (expression japonaise, contraction de l'anglais "costume playing"), pratique de déguisement en personnages variés (à voir dans un article ultérieur sur la mode japonaise).

A côté de cela, nous en profitons aussi pour aller voir les puces tout près d'un temple.

De très beaux kimonos pas chers du tout, autour de 1000 yens (soit +-10 euros!...j'aurais donc dû en acheter un !)

Tout cela à côté du lieu de culte shintoïste Togo

Espace face auquel les croyants prient.

Dans les lieux sacrés, il y a toujours une petite boutique (ici à l'arrière-plan) qui vend des talismans.

Ici, on voit des jeunes lisant leur talisman. Cela ressemblent un peu à de la bonaventure (bonne chance, malchance,...).

Ensuite, ils l'accrochent à l'arbre.

Au parc Yoyogi, dans beaucoup d'autres parcs et près de lieux sacrés, nous voyons ces tonneaux sensés contenir du saké. Je ne sais pas si cela est une représentation de la technique de fermentation du saké (par exemple) ou si cela en contient réellement...

Dans les parcs, il y a toujours des étangs avec d'énormes poissons dedans. Pour vous rendre compte, imaginez qu'ils sont grand comme un bras.

 

Avant de repartir en vadrouille, on se restaure. Notre premier resto au Japon ! Ma soupe est très bonne, tellement que je n'ai pas pu y résister avant de la prendre en photo... désolé ! C'était une soupe de ramen au porc avec des germes de soja et des algues à la sauce soja. Excellent !

 Une boutique de condoms, minuscule et très colorée.

Un café-bar-resto très beau dans le coin : Vault

Dans cette rue, une distributrice de riz :

1,5 kilo pour 1000 yens (+-10 euros) ou 1,9 kilo pour le même prix...

De retour dans Shibuya, un des rares endroits taggés à Tokyo : ici, un passage sous un pont d'autoroute.

 

Pour finir la soirée, nous allons dans un bar très sympa. Les cintres que vous voyez partout sont pour accrocher sa veste, car le gros de la clientèle dans ce type de bar sont les "salarymen", une catégorie sociale bien particulière au Japon.

Dans ces bars, on commande toujours des amuses-gueules pour grignoter avec la bière. Nous commandons des brochettes (genre yakitori) puis nous testons un truc qui nous intrigue, ce truc-là en bas du menu à 350 yens (+-3 euros)...

...mais à notre grande erreur, nous avions choisi du natto !  Cet accompagnement étrange que probablement même plusieurs Japonais ont du mal à avaler ! Cela goûte le moisi autant que cela en a l'air...à vous d'imaginer ! Beaucoup de bières a ensuite été nécessaire pour faire oublier ce goût à nos papilles ! Cependant, je dois ajouter que durant tout mon séjour, ce fut le seul truc que je n'ai pas aimé (mais cette fois pas du tout ! ).

Près de notre hôtel, la partie résidentielle de Shibuya...

Comme les taux immobiliers sont très élevés à Tokyo, ces maisons assez grandes sont peut-être très bourgeoises, va savoir...

Publié dans Voyage au Japon

Commenter cet article

Gwenaëlle 08/11/2005 17:46

Tes photos sont toutes sympas. Donnent envie d'y plonger. Merci de nous faire partager ton incroyable voyage au Japon. J'espère l'effectuer un jour. Bien à toi et becs du Québec ! ;-)