Les quartiers du Palais Impérial et de Ginza

Publié le par Kastor

Nous commençons par nous ravitailler au restaurant du Musée National d'Art Moderne (Kokuritzu Kindai Bijutsukan) mais le restaurant est une déception. On dirait qu'ils tentent de faire comme un restaurant français mais c'est raté... Décor un peu classe, mais sans charme...

Une terrasse sympa, avec palmier et parasol. Nourriture banale pour le prix...

Arrivé dans le musée, pour pouvoir prendre des photos, on nous fait lire des instructions et on nous accolle des étiquettes papier avec un appareil-photos... Très rigolo !

Des photos des oeuvres seront dans un message ultérieur.

Dans les toilettes, une mise en abîme avec laquelle on s'amuse un peu.

Nous nous promenons un peu dans le Parc du Palais Impérial (le Higashi-Gyoen). Le palais impérial ne peut être vu par le public que 2 jours par an alors nous ne le verrons pas.

Nous passons dans le quartier de Ginza, le quartier très commercial et plein de lumières... Un peu le 8e arrondissement parisien ou la rue Sainte-Catherine au centre de Montréal.

Nous allons manger des sushis pour la première fois depuis le début du voyage... Contrairement à une idée reçue en Occident, les japonais ne mangent pas majoritairement des sushis. Nous avons donc dû chercher un peu pour en trouver. Les soupes de nouilles, les brochettes de poulets, les tempuras (beignets de poissons et de légumes) et les donburi sont beaucoup plus courants que les sushis.

Ici, un tapis fait défiler les différents sushis et on se sert et s'assied au comptoir. On paie selon la couleur de l'assiette.

Je crois qu'il s'agit ici d'un sushi avec du poulpe, très joli, on dirait un oiseau...

Celui-ci est au caviard de saumon je crois

Ceci est un tempura de poisson (ils ne servent pas que des sushis).

Celui-là est un sushi de saumon saisi.

Sur le comptoir, on a un seau de gingembre que l'on mange avec les sushis.

Nos piles d'assiettes va nous servir à faire faire la note.

Les rues de Ginza...

Encore de grand écran vidéo...

Presque tous les immeubles sont illuminés...

Toujours le mélange entre modernité et temps anciens : un homme se fait tirer la bonaventure.

Publié dans Voyage au Japon

Commenter cet article